10 % des profits seront versés à la Société Alzheimers

Chaque peinture vient avec sa magnifique boîte et un cadre sur mesure

“Combinant les miniuties intimes des miniatures traditionnelles avec la fougue de l'expressionnisme abstrait”

Des miscocosmes

Les titres sont des indices

Sur l'origine des oeuvres sur ce site

Quand j’étais petit, ma mère peignait parfois lorsqu’elle nous surveillait, mon frère et moi, qui jouions dans la cour. Beaucoup plus tard, alors qu’elle était atteinte d’Alzheimer et que son esprit sombrait lentement le néant de l’oubli, je m’assoyait et dessinais avec elle pendant des heures. Nous imaginions des mondes à travers lesquels nous pouvions nous évader du sordide hôpital où elle était confinée. Quoique ne me reconnaissait plus depuis quelques années déjà, il lui arrivait quand même de reconnaître des formes, et parfois même des visages dans la confusion des traits. À chaque fois que ça arrivait, elle criait de plaisir. Ça nous rendait heureux tout les deux. Parallèlement, une nouvelle aventure commençait dans mon atelier. Je peignais des centaines tableaux de 10 par 15 centimètres, des paysages imaginaires souvent peuplés de foules discrètes. Les distinguer c’est aussi les reconnaître. C’était comme si, par la grâce de l’alchimie mystérieuse du processus créatif, l’émergence de mondes imaginaires ouvrait des horizons pour le deuil en donnant une pâture aux souvenirs égarés de ma mère. Je commençai à comprendre que la mémoire, l’imagination et l’identité sont inextricablement liées et que, d’une certaine manière, je peins toujours avec et pour ma mère. Le fait de partager ces oeuvres avec vous n’est qu’une manière de leur donner une vie autonome, de lâcher prise…